© 2016 Anthé-Anthésis asbl

Amat.png
  • Facebook Social Icon

Information au public

Qu'est-ce que l'hippothérapie?

 

Dans notre pays, le terme hippothérapie est utilisé pour nommer des pratiques différentes qui offrent à la personne en difficulté une rencontre avec le cheval ….

Ainsi, la pratique varie selon la demande des bénéficiaires, la spécialisation du praticien et l’idée personnelle que le praticien se fait de la thérapie et de la façon dont le cheval participe à cette thérapie … Sous la même appellation sont proposés une approche relationnelle, de l’équitation adaptée, de la rééducation par le cheval et l’équitation ou de la thérapie avec le cheval : il y a donc en Belgique autant de pratiques d’hippothérapie qu’il y a d' « hippothérapeutes » !

L’approche relationnelle et sensorielle met en présence un être humain et un être animal dans une démarche de découverte et d’ouverture à d’autres sensations et d’autres modes de relation. Il s’agit d’offrir l’espace d’une rencontre originale dans une recherche de bien-être, où l’éveil des sens participe à une communication infra-verbale directement accessible aux plus démunis. Le portage, les odeurs, les sons, le toucher,… sont autant d’atouts dans la recherche de conscientisation corporelle des personnes. Le praticien a la sérénité nécessaire pour permettre une rencontre en toute sécurité entre un si grand animal et le bénéficiaire, ainsi que des connaissances dans la manipulation corporelle et le toucher des personnes.

L’équitation adaptée répond à la demande de ceux qui souhaitent pratiquer l’équitation et qui ne peuvent le faire que si elle est enseignée avec des moyens pédagogiques et/ou du matériel adapté. Des bénéfices thérapeutiques évidents découleront de cet apprentissage s’il est réalisé dans le respect des personnes : meilleure conscience corporelle, renforcement des notions spatio-temporelles, gestion des émotions, compréhension des consignes, autonomie, détente musculaire, tonification de certains muscles, etc… Cette équitation peut également se pratiquer en intégration. Outre une bonne connaissance du cheval et de la pédagogie équestre, il est intéressant pour le praticien d’acquérir des notions de pédagogie spécialisée lui donnant les notions de base quant aux difficultés propres aux personnes handicapées. Ce travail peut offrir une équitation de loisir qui répond au souhait de pratiquer une activité de détente, seul ou en groupe, dans un environnement plaisant en contact avec l’animal, dans une ambiance habituellement réservée aux plus valides…Elle permet aussi à ceux qui désirent aller plus loin dans le dépassement de soi d'envisager la compétition adaptée, via les spécials olmypics ou les paralympics.

La rééducation par le cheval et l'équitation vise à soigner ou rééduquer des déficiences plus spécifiques : la demande des bénéficiaires est analysée et donne lieu à des objectifs thérapeutiques précis, souvent en complément d'un traitement de kinésithérapie, de logopédie ou de psychomotricité,... en s’adressant à la personne dans sa globalité. Ce travail est celui de professionnels qui se sont spécialisés dans l’utilisation du cheval en tant que support et média dans la thérapie. Il a comme objectif de redonner aux personnes la possibilité de vivre le plus normalement possible, en ayant dépassé leur handicap ou en ayant appris à l’intégrer dans leur vie quotidienne.

La thérapie avec le cheval se fait avec le cheval !...c'est-à-dire qu’il s’agit d’une démarche thérapeutique qui associe au travail un autre être vivant qui a la particularité d’être animal. Cet animal intervient selon le répertoire comportemental propre à son espèce (socialisation, intérêt pour la relation, vigilance et lecture des indices corporels,…) et avec sa personnalité propre, qui offrent à la relation thérapeutique un formidable répertoire de propositions nouvelles et inédites, au service de la personne en demande d’aide. Le cheval est tour à tour compagnon, confident, monture, révélateur de patterns de comportements, réceptacle des émotions, support dans la prise de risques, objet de projections,… Il est aussi ce grand corps solide, doux et confiant, vif et surprenant, qui porte et qui supporte, qui emmène dans le mouvement et les sensations, dans les rêves… Développer un réel partenariat avec ce collaborateur demande au praticien une excellente connaissance du cheval et surtout le développement d’une grande disponibilité à la présence de l’instant : cette présence constante à ce qui se crée à trois permet l’alchimie entre les êtres, au service de l’évolution et de l’épanouissement du bénéficiaire.

A qui s’adresse l’hippothérapie ?

La médiation animale offre un immense potentiel dans le champ thérapeutique et le champ du bien-être personnel que ce soit pour les adultes, les adolescents ou les enfants.

 

Cela explique la grande diversité des propositions et des applications de l'hippothérapie et que chaque personne sensible à la relation avec le cheval et son environnement puisse y trouver de l'épanouissement personnel.

L’hippothérapie s’adresse aux personnes en souffrance physique, psychique, morale ou existentielle, porteuses d'un handicap ou non.

 

L'hippothérapie s’adresse déjà tout simplement à ceux qui souhaitent apprendre l’équitation  mais qui ne peuvent le faire (en raison d'une difficulté passagère ou chronique, ou d'un handicap) que si cette équitation est enseignée avec des moyens pédagogiques adaptés et/ou du matériel adapté.

 

L'hippothérapie s’adresse aux personnes susceptibles de bénéficier d'une approche douce où l’éveil des sens et la relation non verbale avec le cheval participent à une communication directement accessible. 

 

L'hippothérapie s’adresse  à des personnes en situation de handicap qui ont  une demande spécifique de rééducation physique, sociale, relationnelle,... et ce dans une approche globale de la personne.

 

L'hippothérapie s’adresse à toute personne en demande d'aide, dans une situation de crise ou dans un cheminement de développement personnel, et qui se sent concernée par la connexion à l'animal et à la nature.

 

Dans la pratique

Quel hippothérapeute?

Etant donné la diversité des approches en hippothérapie ainsi que la diversité des relations que le praticien entretient avec ses chevaux, chaque hippothérapeute vous proposera une pratique personnelle.

N'hésitez pas à lui demander de définir son approche, sa manière de fonctionner et la façon dont il peut répondre à votre demande ! 

Et éventuellement de vous réorienter si sa façon de faire ne vous convient pas.

A partir de la demande initiale du bénéficiaire (ou de son responsable, parent, institution,..), il sera souvent proposé un temps d'«apprivoisement» au bénéficiaire, tant dans la relation au  cheval qu'en ce qui concerne la façon de travailler de l'hippothérapeute : 3 séances permettront au bénéficiaire et à l’hippothérapeute de définir les objectifs de l'accompagnement. Suite à la mise en place de ces objectifs, une série de dix séances permettra un cheminement suffisant pour faire le point sur l'opportunité de l'accompagnement et de ses bénéfices.

Dans les séances d'hippothérapie, le cheval entre en scène de différentes façons : tantôt dans une rencontre à pied, en prairie ou en piste, tantôt comme monture, tantôt en tant que compagnon à soigner et promener,...

 

Pour vous aider à choisir l'hippothérapie et l'hippothérapeute qui vous convient :

Vous trouverez ici une liste (non exhaustive) de praticiens en hippothérapie formés par notre Ecole.

Coût, Assurances et Mutuelles

Le coût des séances d’hippothérapie varie d’un praticien à l’autre, d’une région à l’autre, d’une situation à l’autre. Certains sont assujettis à la TVA, d’autres pas et cela influence leur prix.

Le tarif actuel varie de 35 euros à 60 euros/heure en individuel.

Les séances de groupe sont tarifées selon le nombre de participants et le temps des séances.

 

Certaines mutuelles interviennent dans le remboursement des séances d’hippothérapie : renseignez-vous auprès de votre organisme !

 

La plupart des hippothérapeutes sont assurés en responsabilité civile pour tout dommage que vous subiriez par leur faute. (RC professionnelle dans le cadre d'atelier psychomoteur et hippique).

De votre côté, votre assurance RC familiale vous couvre probablement pour les dommages que vous pourriez occasionner (personnes, chevaux, matériel ...). C'est le moment de vérifier que vous avez une couverture en RC familiale! L'assurance familiale couvre l'ensemble de votre ménage pour les sinistres occasionnés aux tiers et relevant du cadre de la vie privée, pour une prime annuelle très modique. Elle n'est pas obligatoire. Mais s'en passer, c'est prendre un risque financier majeur.

Dans les activités proposées (hippothérapie, équitation adaptée, équitation,...) lors des rares accidents, il apparaît qu'il n'y a pas forcément un "responsable". Dans ce cas, l'accident n'est donc pas couvert par une assurance responsabilité civile... Nous vous recommandons donc une assurance individuelle qui couvre tout accident survenant chez votre hippothérapeute ou ailleurs. Parlez-en à votre assureur, il vous conseillera.

​Voici déjà quelques pistes bien utiles :